PLANÉTARIUM DE MONTRÉAL
 
 
Montréal, Canada
Surface totale : 7 950 m2 / 85 500 p2
Budget : 35 000 000 $ CA
Concours 2009
 
 
Implanté au pied du Stade olympique et du Biodôme construits pour les Jeux Olympiques de 1976, le nouveau planétarium crée une cohésion et un lien entre ces bâtiments existants. Le nouvel aménagement extérieur donne priorité aux piétons et concentre la circulation véhiculaire autour d’un rond point en face du bâtiment. Des allées d’arbres, des bancs, des bacs avec végétation tracent des lignes parallèles au parcours entre le métro et le mat du Stade. Des pôles lumineux poursuivent les axes d’arbres pour donner une orientation et un sens à cet espace urbain. L’éclairage suit non plus les voies d’accès véhiculaires, mais est en relation avec l’espace pour renforcer l’identité de l’esplanade et l’arrivée aux bâtiments.

Parti volumétrique : Le CERCLE

Le cylindre représente le bâtiment dans sa plus simple expression. Une affinité existe entre le cercle et la représentation d’un planétarium. La plupart de ces bâtiments comporte une forme sphérique qui symbolise le théâtre des étoiles. Ici, deux calottes sphériques représentent les deux théâtres, posées sur un cylindre. De par sa forme, le bâtiment adresse toutes les directions, sur ce site où les circulations et les repères sont multiples. Un revêtement d’aluminium avec lamelles accentue la fluidité et la circularité du volume. Ce ton, en harmonie avec les bâtiments avoisinants, présente une légèreté nouvelle sur ce site et une compatibilité avec sa fonction. Cette clarté est contrebalancée par des espaces intérieurs qui plongent progressivement le visiteur dans le noir.

Au rez-de-chaussée, la partie faisant face à l’esplanade, recevant le hall d'accueil principal, le café et la boutique, est complètement vitrée. Ces espaces donnent de plein pied sur l’extérieur, offrant une vitrine propre pour leur permettre un fonctionnement autonome. Ils sont massivement vitrés pour une fluidité entre intérieur et extérieur et imposent une ouverture et un côté public pour un bâtiment qui habituellement est tourné sur lui-même. Bâtiment BLANC à l’extérieur pour harmoniser avec le contexte, NOIR à l’intérieur pour créer une expérience immersive.

Built with Berta